Falaises

La magie de la grimpe dans le Verdon

Grimper dans le Verdon ? Vous allez tout de suite penser que c’est bon pour les experts. Il est vrai que commencer une voie par une descente en rappel ne sachant pas si vous serez capable de sortir génère un peu de stress. C’est une des particularités du Verdon, mais pas la seule.

Même les néophytes sont subjugués par la beauté des paysages du parc naturel régional du Verdon. La route des crêtes offre un panorama époustouflant sur les gorges, ses falaises et le lac de Sainte-Croix. A quelques pas des gorges se trouve aussi un des plus beaux villages de France, Moustiers-Sainte-Marie, également connu pour sa porcelaine aux motifs bien reconnaissables. Près de 5 millions de visiteurs viennent chaque année découvrir ce parc. Heureusement, ils ne sont pas tous grimpeurs, sinon cela bouchonnerait dans les voies.

Mais alors, est-ce réservé uniquement aux grimpeurs experts ? Certes, si vous grimper dans le niveau 7, vous aurez l’embarras du choix, mais il y a aussi de nombreux itinéraires très abordables qui permettent de vivre l’expérience « Verdon » tout aussi bien que les célèbres grimpeurs Patrick Edlinger, Patrick Bérhault ou Catherine Destivelle qui ont usé leur chaussons sur ce magnifique calcaire. Voici donc deux itinéraires, parmi d’autres, qui permettront aux grimpeurs dans le niveau 5 de s’imprégner de cette ambiance si particulière.

L’usage du Monde  (D+/5b+/120m): 

Cette voie de 120 mètres a été ouverte par Pascal Fadou en 2018. Le niveau maximum est 5b+ (6a pour ceux qui veulent tenter la variante de L3). Le rocher est parfait : pas de patine et très sain. Une fois n’est pas coutume, l’accès de cette voie se fait en descendant par la main courante du canyon de Main Morte (c’est aussi une échappatoire à connaître au cas où ;-). Il faut toutefois rester vigilant, la descente n’est pas facile et les cordes en place peuvent être usées. Après une demi-heure de déscalade, le départ de la voie se trouve facilement cinquantaine mètres à droite. Le style de grimpe est varié. La première longueur commence par un petit mur suivi d’un dièdre. Puis, après une petite traversée à droite pour éviter un surplomb, la deuxième longueur part dans un mur magnifique. C’est à ce moment qu’il est possible d’opter pour une variante en 6a ou poursuivre en 5b+. Le 6a donne un peu plus d’ambiance. Le passage en 5b+ commence par une nouvelle traversée à droite (au-dessus d’une légère vire) et finit par un petit pas d’équilibre. La quatrième longueur, un peu plus physique sur la fin, est un superbe mur bien prisu. Enfin une dernière longueur en 5b (juste un pas) permet de retrouver le chemin de descente. Toute l’ascension se fait en immersion dans l’ambiance des gorges du Verdon. En 10 minutes de marche, vous retrouver la voiture. Si tout va bien, comptez trois bonnes heures au total pour cette voie, ce qui laisse largement le temps d’aller visiter les environs ou se baigner dans le lac de Sainte-Croix pour se rafraîchir.  

Bwana Maline (D+/5c/90m):

Cette voie, ouverte par Olivier Dobel-Ober et Jean-Jacques Lombardi en 1994, se trouve dans une partie bien ouverte des gorges. L’accès se fait par un grand rappel de 50 mètres en fil d’araignée, typique du Verdon. L’itinéraire est assez court (quatre longueur en 5c max) avec de très belles sections et un très beau rocher. L’accès au rappel n’est pas évident. Il faut marcher une vingtaine de minutes sans perdre de vu le sentier cairné et marqué de points rouges, sinon c’est la grosse promenade garantie dans la garrigue. Après le rappel, la voie se trouve une dizaine de mètres à droite. Quatre petites longueurs permettent de retrouver le plateau. La première (5b+) est un peu déroutante avec ses nombreuses gouttes d’eau (choisissez bien votre trou !). Ensuite, après un petit pas au-dessus, l’itinéraire part en traversée à droite (5a) pour rejoindre un mur sous le surplomb final. Le mur est bien prisu (5b+). Au niveau du surplomb, soit vous passez par une traversée gazeuse sur la gauche (5b), soit vous pouvez grimper tout droit (6b). La voie étant exposée Est, selon la saison, vous préférerez grimper au soleil du matin ou à l’ombre de l’après-midi. Comptez 2h30 pour cette voie, sauf si vous perdez votre chemin dans la garrigue…

Enfin, ne manquez pas les grosses salades bio de la brasserie Lou Cafette à la Palud-sur-Verdon et un coucher de soleil sur les gorges depuis la route des crêtes. Bref, tout le monde peut avoir sa part de rêve au Verdon !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.